APPEL AUX DONS

FAIRE UN DON

TÉMOIGNAGES D’ADHÉRENTES

PROGRAMME SOCIAL

DE SANTÉ PUBLIQUE

10 SCHOOL BUS DISPENSAIRES CONNECTÉS POUR

FAIRE RECULER L’EXCISION EN AFRIQUE DE L'OUEST

RAPPELS SUR L'ASSOCIATION ET SON PROJET GLOBAL

SOS AFRICAINES EN DANGER est une association qui rassemble de jeunes réfugiées d’Afrique de l’Ouest, musulmanes, qui ont fui l’excision et le mariage forcé subi enfants et sont venues à Paris trouver la liberté.

Les "AFRICAINES EN DANGER" sont les petites filles restées au village risquant à tout instant d’être excisées et mariées enfants.

Ce projet est la réponse à la préoccupation majeure des adhérentes de SOS Africaines en Danger :
« agir sur le terrain pour que les fillettes restées au village ne soient plus excisées. »

➣ NOUS SOMMES DONC DANS L’URGENCE

POUR ÉRADIQUER CE FLÉAU.

D’après les données de l’UNICEF (2013) :

toutes les 4 minutes une fillette est excisée dans le monde.

200 millions de femmes en sont victimes dans le monde.

3 millions de filles de moins de 15 ans risquent l'excision chaque année.

C'est un programme social de santé publique ambitieux qui se propose de contribuer à l’amélioration

des conditions d’existence des populations, dans les localités les plus défavorisées en Afrique de l'Ouest,

pour leur permettre d’accéder à un développement sociétal et économique harmonieux.

Il contribue ainsi à la protection et la promotion des droits humains,

des droits des femmes et bien sûr des droits de l’enfant.

Concrètement, ce projet consiste à mettre en place sur le terrain des moyens logistiques atypiques : 10 school bus canadiens répondant aux dernières normes anti-pollution et sécuritaires en matière de transport d’enfants seront achetés. Ils deviendront, après transformation, des dispensaires mobiles connectés capables d’atteindre les zones rurales les plus reculées.

Ces dispensaires mobiles agiront dans les 10 pays d'Afrique de l'Ouest identifiés par le projet, dans les villages les plus touchés par l’excision. Il s'agit du Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Gambie, Guinée-Bissau, Guinée Conakry, Mali, Mauritanie, Sénégal et Togo.

Dans la partie « dispensaire » des bus, des fonctionnaires agréés, professionnels de la santé, seront à l’écoute des mamans et fillettes. Lors de tournées régionales pilotées par l'association, ils leur apporteront soutien et soins durant des visites médicales gratuites.

Dans la partie « animation », à l'arrière des bus, il y aura des outils de communication et d'animation intégrés. Les 10 dispensaires mobiles fonctionneront en réseau communiquant avec eux-mêmes mais aussi avec internet. Des communicants nationaux, professionnels du digital, utiliseront une parabole satellitaire pour faire vivre une communication maîtrisée et participative avec les communautés villageoises visitées et la puissance du réseau internet panafricain mis en place.

Cette approche nuancée créera un climat de confiance réciproque donnant place à des dialogues avec les villageois, les autorités locales, les chefs coutumiers pour améliorer les conditions d’existence de leur population.

Il sera alors abordé des sujets tels que l'évolution de pratiques coutumières engendrant des conséquences néfastes, méconnues et irréversibles pour la santé telles que l'excision et les mariages d’enfants.

BUDGET PRÉVISIONNEL DU PROJET GLOBAL SUR 5 ANS (10 BUS, 10 PAYS) :  1 000 000 €

FAIRE UN DON

LE PROJET PILOTE SUR 3 ANS, 2020/2022

Le Sénégal par sa stabilité politique et ses choix de développement économique, est considéré aujourd'hui comme le pays émergent de l'Afrique de l'Ouest, il va marquer notre siècle. Sa capitale, Dakar, devient une capitale sous-régionale regroupant les sièges sociaux de nombreux organismes panafricains. C'est pour ces raisons qu'il a été choisi pour la mise en place de notre projet pilote et de l'optimisation de son futur réseau en Afrique de l'Ouest.

Trois chantiers seront développés durant ses trois ans pour garantir trois objectifs spécifiques et résultats attendus :

NOTRE ÉQUIPE PROJET
04 danielle net.jpg

Madame Danielle MÉRIAN : Présidente de SoS Africaines en Danger.

Elle porte ce projet et en fait sa promotion en France quotidiennement dans les médias, les réseaux sociaux, les associations et différentes instances réunies à l’Assemblée Nationale, au Palais du Luxembourg, à l’Unesco.

Monsieur Jean-Michel VANZO : Chef de projet et initiateur du projet.

Il a déjà mené plusieurs projets humanitaires sur le terrain. Il conduit l’ensemble du projet,

avec Danielle MÉRIAN. Il est le représentant de l'association SoS Africaines en Danger au Sénégal.

aminata BKM sosad 02.jpg

Madame Aminata BAKHOUM : Cinéaste sénégalaise.

Correspondante pour le Sénégal et l'Afrique de l'Ouest, elle est chargée du suivi sur place du projet et des relations avec nos partenaires panafricains. Elle crée des contacts privilégiés avec des dispensaires, des chefs de village et des exciseuses qui ont choisi d'abandonner l'excision. 
Ces contacts permettront d'optimiser l'impact des actions qui seront menées dans les régions.

NOS PARTENAIRES ET ACTEURS LOCAUX

 ➣ le Ministère de l'Intérieur.

Il nous a delivré le 02 mars 2020 une autorisation d'implanter notre association française et de mener nos activités sur l’étendue du territoire national.

 ➣ le Ministère de la Santé et de l'Action Sociale.

Il sera notre Ministère de Tutelle. Ses 2 Directions, Direction de la Santé de la Mère et de l'Enfant (DSME) et Direction de l'Administration Générale et de l’Equipement (DAGE) travaillent à nos côtés pour le volet administratif et juridique du projet.

Son département "Service National de l'Education et de l'Information pour la Santé" (SNEIPS) nous conseille pour notre volet communication. Ils participeront aussi à nos tournées régionales.

 ➣ le Ministère de l'Education.

Il travaillera à nos côtés pour mettre en place des devoirs scolaires sur tout le territoire et initier des rencontres et travaux universitaires au sein de l'Université de Saint-Louis.

 ➣ Dakar Dem Dikk.

Elle est une société publique de transport en commun au Sénégal, avec un parc de plus de 700 bus. Elle possède des ateliers techniques dans lesquels les bus seront modifiés et bénéficieront d'assistances techniques.

 ➣ l'Université Gaston Berger de Saint-Louis du Sénégal.

Elle fait partie des grandes universités sous-régionales. Elle travaillera au sein de notre club de réflexion avec ses chercheurs, ses universitaires et son laboratoire GESTE (Groupe d’études et de recherches sur les sociétés et le genre).

 ➣ l'Université de la Sorbonne de Paris.

Elle travaillera au sein de notre club de réflexion avec ses universitaires pour organiser des colloques.

 ➣ Amnesty International.

Leurs antennes jeunes du Sénégal et de France seront nos partenaires lors de l'organisation de colloques du club de réflexion de SoS Africaines en Danger.

 ➣ Yoff Media Infos.

C'est une jeune télévision d'information de proximité basée à Dakar. Elle sera notre premier relais médiatique dans la plus grande commune d'arrondissement de la ville de Dakar, Yoff.

 ➣ les associations d'ex-exciseuses.

Elles travailleront à nos côtés dans les régions visités pour mieux optimiser les actions terrain et nous faire bénéficier de leur acquis.

 ➣ l’hôtel Radisson de Dakar.

Il interviendra pour nous soutenir dans des actions de communication au Sénégal.

 ➣ l’hôtel Mariott de Paris.

Il interviendra pour nous soutenir dans des actions de communication en France.

 ➣ l'association Couleurs d'Afrique et d'Ici.

Elle interviendra comme experte entrepreneuriale pour mettre en place des microéconomies porteuses de solutions pérennes dans les régions où le schoolbus dispensaire travaillera.

DESCRIPTION DES CHANTIERS 2020/2022

Sa transformation en dispensaire de brousse connecté se fera dans les ateliers techniques de Dakar Dem Dikk, entreprise publique de transport en commun sénégalaise gérant un parc de plus de 700 bus, avec l'expertise de ses agents. Des formations spécifiques avec l'équipage du bus dispensaire seront dispensées (chauffeur, communicants, agents gouvernementaux de la Santé).

Une première tournée régionale permettra d'optimiser sur le terrain ce nouvel outil et son équipage pour les rendre opérationnels avec des process simples et reproductibles dans les futures actions. Une capitalisation finalisera ce chantier le rendant structurel.

Un plan d'action global sera rédigé proposant une méthodologie duplicable pour la fabrication technique des 9 autres bus dispensaires et l'organisation interne de son capital humain.

CHANTIER 01 : UN BUS DISPENSAIRE CONNECTÉ AVEC SON ÉQUIPE DÉDIÉE

Il consiste à construire un premier « bus dispensaire connecté », former les équipes et l’optimiser dans une première tournée sur le terrain. Ce premier school bus sera acheté et transporté par bateau depuis le Canada jusqu'à Dakar. Un container avec des matériaux, des outils spécifiques et une voiture de service partira de France par bateau jusqu'à Dakar.

CHANTIER 02 :  UN CLUB DE RÉFLEXION « SOS AFRICAINES EN DANGER »

Ce club de réflexion sera créé et développé durant tout le projet. Son objectif est de réussir l'abandon de l'excision par une mise en commun de connaissances grâce à différents pôles de réflexion mais aussi par des propositions de stratégies d'action. Il regroupera non seulement des leaders nationaux et internationaux ayant des parcours remarquables liés à ce combat mais aussi des représentants de nos militant(e)s et adhérent(e)s actuel(le)s.

Ce choix privilégiera ainsi une analyse soutenue de cette problématique si complexe.

Des cercles de réflexion seront organisés au Sénégal et en France avec des partenariats hôteliers (Radisson/Dakar ; Marriott/Paris) mais aussi avec des Universités (Gaston Berger de Saint-Louis/Sénégal ; la Sorbonne/Paris) afin d’obtenir une dimension multi-générationnelle maximale.

Ce club permettra ainsi de proposer des recommandations pour accompagner la réussite de l'objectif général que s'est fixé l'association : combattre l'excision.

Une première série de productions déjà initiée sera mise en œuvre dés le début du projet : une chaîne YouTube ,
une websérie, plusieurs colloques de réflexion au Sénégal et en France, des travaux scolaires et universitaires.

Une seconde série de productions sera réalisée suite aux orientations proposées par le club « SoS Africaines en Danger ».

Ainsi seront conçus un panel d'outils approfondis, contenus thématiques, supports pédagogiques et événements militants permettant d'alimenter efficacement le combat contre l'excision. Ces livrables seront exploités dans les actions « terrain » des bus dispensaires, dans les médias, sur internet, dans des plaidoyers militants et, de manière générale, dans une communication globale maîtrisée,  un climat de confiance réciproque et une participation multigénérationnelle.

CHANTIER 03 : UN PANEL D'OUTILS MILITANTS

A la date du 01 janvier 2020, notre projet pilote 2020/2022 est financé à la hauteur de 37% par la société civile, des fondations et associations. Il a démarré depuis cette date sur le terrain, au Sénégal et à Paris.
Nous sommes actuellement à la recherche de fonds pour finaliser le budget du projet pilote 2020/2022 (248 200 €)  et en recherche de fonds pour exécuter notre projet global panafricain 2023/2027 sur 10 pays (1 000 000 €).

 ➣ Ce projet atypique s’inscrit pleinement dans les priorités de l'Organisation des Nations Unies et mérite de trouver un financement pour pouvoir exister et ainsi protéger et améliorer les droits et la dignité humaine.

COMMENT POUVEZ-VOUS NOUS AIDER ?

➣  En participant financièrement au projet via notre appel aux dons sur la plateforme participative «GoFundMe», plateforme professionnelle avec toutes les sécurités requises pour le règlement des dons sur internet par carte bancaire.

Les chèques au nom de SOS AFRICAINES EN DANGER seront envoyés 15 bd Richard-Lenoir 75011 Paris.

Un reçu fiscal permettra une réduction d’impôt égale à 66% du montant de votre don, dans la limite de 20% du revenu imposable.

➣  En diffusant notre projet au plus grand nombre, parlez-en autour de vous !

L'AFRIQUE EST AUJOURD’HUI CONSIDÉRÉE COMME

LE CONTINENT QUI VA MARQUER NOTRE SIÈCLE.

DONNONS LA POSSIBILITÉ AUX JEUNES FILLES , À CES FUTURES FEMMES, DE DEVENIR LES ACTRICES DE NOTRE SOCIÉTÉ.

ILS NOUS SOUTIENNENT

➣  Des personnalités :

➣  Des entreprises :

ddd.png
amorim.png
mayerbrown.png

➣  Des fédérations, fondations et associations :

Capture d’écran 2019-11-22 à 06.47.02.pn
gams.png
couleurAf.png
amref.png
comiteliaison.png
aadh.png

➣  Des administrations et institutions sénégalaises :

ministere de  la sante.jpg
DSME.jpg
SNEIPS.jpg
AMNISTY.jpg
UNIVERSITEGASTONBERGER.jpg
ministere de l interieur.jpg

FAIRE UN DON

MISSIONS EN IMAGES RÉALISÉES ENTRE 2018 ET 2020

AU CANADA POUR METTRE EN PLACE L'ACHAT DE NOS FUTURS SCHOOL BUS :

    zone de stockage ; ateliers de maintenance pour une visite « mécanique »

AU SÉNÉGAL AVEC NOS PARTENAIRES :

    premières démarches administratives : Assemblée Nationale, Ministère de l’Intérieur, Préfecture de Dakar, Sécurité Nationale.

 

➣  visite d'un dispensaire lors d'une séance de vaccination dans la région de Kaolack ; notre futur partenaire logistique.

➣  visite chez Mme Kane, Présidente de l'association des ex-exciseuses de la région la plus excisante du Sénégal : Matam.

➣  visite chez Mme SY, ex-exciseuse d'une famille excisant depuis 6 générations dans la région de Dakar ; notre future référente.

➣  dans le bureau du Directeur Général de Dakar Dem Dikk. Le projet est validé, les school bus seront transformés dans leurs ateliers.

➣  remise de prix dans un collège suite à des devoirs sur l'excision ; rencontres avec des autorités locales et avec nos partenaires Santé.

➣  visite d'un camion « unité mobile de chirurgie » au Ministère de la Santé et de l'Action Sociale pour des tournées médicales efficaces avec nos school bus dispensaires.

➣  réunions de travail avec Dakar Dem Dikk, notre partenaire technique et le dispensaire, notre partenaire santé logistique.

➣  suite des démarches administratives pour obtenir notre agrément ; réunions de travail ; démarches portuaires.

➣  ateliers de transformation de céréales locales chez Mme SY (ex-exciseuse), solutions génératrices de revenus.

➣  rencontre avec Omar SY qui soutient notre combat ; présentation du projet dans les salons du Radisson pour de futures opérations de communication.

FAIRE UN DON

FOLLOW US

NOUS SUIVRE

CONTACT

SOS AFRICAINES EN DANGER
15 bd Richard-Lenoir
75011 Paris

  • Facebook
  • Twitter